AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'art de la rapière

Aller en bas 
AuteurMessage
Luun
Loup blanc
avatar

Nombre de messages : 3311
Localisation : Perdu au sein des ombres
Date d'inscription : 21/08/2007

MessageSujet: L'art de la rapière   Jeu 15 Nov - 23:20


Soir de pleine lune, soir de bien être. Alors que la jungle semble apaisée, à peine éveillée de quelques bruits de volatiles nocturnes, un homme traverse les bois avant de se retrouver dans une clairière parfaitement ronde, baignée de la lumière de son astre protecteur. L'herbe était rase et la terre bien tassée, parfaite pour agir avec agilité. Au centre de la clairière il y avait une sorte de cercle tracé dans le sol, quoique bien caché par la végétation. A y regarder de plus près il était formé d'une multitudes d'arc de cercles et de lignes. Il s'agissait là d'un cercle d'entraînement.

L'homme posa sa veste, son chapeau et même sa chemise, avant de venir se tenir à la limite extérieure du cercle. Le plat de l'épée contre l'arrête nasale, il ralentissait sa respiration, les yeux fermés. Cinq minutes passèrent. Puis, d'un geste démesurément lent, il commença à se mouvoir. Un mouvement de bras vers le bas, un pas de côté, un blocage, une volte, une feinte, une frappe. Tous ces mouvements étaient réalisés au ralenti, à tel point qu'il était difficile de comprendre parfois comment il pouvait réussir à être aussi précis dans ses mouvements, et ce sans jamais trembler. Un petit pas en avant, un coup d'estoc, genou plié sur le côté, il part, demi-tour, blocage dans le dos, frappe par dessus l'épaule. Respiration. Le bretteur suivait les lignes tracées au sol, sans même avoir besoin de les regarder. Il avançait et reculait, et chacun de ses allers retours voyait venir un aller retour plus grand, s'enfonçant petit à petit vers l'intérieur du cercle.

Arrivé en son centre il se figea, comme s'il venait d'achever un ennemi. Respiration. Tout à coup il reprend! Mais plus vite! Toujours plus vite! Ses mouvements sont plus incisifs, plus secs, mais toujours aussi précis. Il danse au sein du cercle, tournant, virevoltant, se pliant, se relevant, avançant puis reculant, feintant bloquant frappant! A chaque pas qu'il faisait en s'éloignant du centre il accélérait sa cadence. Bientôt sa lame ne fut plus qu'un éclair frappé par l'astre lunaire, un rayon pâle, incandescent, mortel.

Finalement l'homme se retrouva à son point de départ, dans la même pose. Il reprit sa respiration, yeux ouverts cette fois. La sueur ruisselait sur sa poitrine qui se soulevait avec force, glissant sur ses muscles saillants. Une brise frâiche s'éleva dans la clairière et vint l'entourer, soulevant ses longs cheveux blancs. La lune brilla et son reflet put se voir dans les iris jaunes du jeune homme. Son visage jusque là inexpressif se leva en direction de l'astre, et s'illumina d'un sourire.

La nuit était belle, la nuit était jeune. Les loups sortent tout juste de leur tanière à cette heure se dit il. Autant aller courir alors! Toujours silencieux, il rengaina puis se rhabilla, et telle une ombre se faufila dans les sous bois, disparaissant à nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L'art de la rapière
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Choix de l\'épée, notamment chez les Dúnedain
» Fiche Technique de Danaël Ashlott [Ange ou démon ? Pourquoi pas les deux]
» Elrick de Kahark - Mercenaire
» "Ravage" la nouvelle rapière de Syrio
» Meitous

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Loups D'Azur :: Zone publique :: La taverne - Rire et boire.-
Sauter vers: