AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Un passé douloureux ou Lulucifer dans l'enfer terrestre...

Aller en bas 
AuteurMessage
Lulu
L'Esclave de Skuleth
avatar

Nombre de messages : 1732
Localisation : Dans Ton C...
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Un passé douloureux ou Lulucifer dans l'enfer terrestre...   Sam 17 Nov - 16:05

(Hrp : Bon je n'aime plus mon RP de présentation alors j'ai décidé d'en refaire un. Razz Il devrait pas tarder à arriver normalement.

Edit : Finalement ce sera pas tout de suite parce que je viens d'acheter DBZ Budokai Tenkaichi 3. *bave*)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lulu
L'Esclave de Skuleth
avatar

Nombre de messages : 1732
Localisation : Dans Ton C...
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Un passé douloureux ou Lulucifer dans l'enfer terrestre...   Sam 17 Nov - 21:27

Chapitre 1 : Le début de l'enfer

L'histoire commence dans une région reculée en France, là-bas vit un couple un peu spécial. Lui est japonais, elle est anglaise. Leur union a donné naissance à un garçon qu'ils nommèrent Keikoku, en hommage à la planète de feu. Ils le nommèrent ainsi car lors de sa naissance, la sage-femme leur avait confié qu'il criait bien plus énergétiquement que les autres bébés et qu'il aurait sûrement un tempérament de feu. Lulucifer coulait une vie tranquille avec ses parents qui n'étaient pas riches mais avaient une vie assez aisée quand même. Il allait à l'école et était même un bon élève, quoiqu'un peu dissipé parfois. Il n'avait pas beaucoup d'amis en raison de ses origines mais comme il le disait si bien "mieux vaux la qualité que la quantité". En effet il était très attaché à ses amis et leur vouait une confiance sans bornes. La vie se déroulait lentement mais calmement et rien ne laissait présager qu'un jour il deviendrait un combattant...

Pourtant un jour, lors de ses 11 ans, un jeune garçon un peu plus vieux que lui débarqua. Il se présenta en ces mots :


"Salutations jeune gueux, je me présente : je suis Shinrei et je suis ton demi-frère."

Il avait prononcé sa dernière phrase d'un ton narquois et Shinrei avait produit l'effet escompté. Keikoku avait été comme foudroyé par ses paroles. Il était encore jeune mais il avait parfaitement compris. Si ce jeune était vraiment son demi-frère, cela voulait dire que son père trompait sa mère car il remarquait bien des origines asiatiques chez lui. Keikoku réagit alors violamment et sauta au cou de Shinrei. Au moment où ses mains allaient atteindre leur cible, un homme sortit d'un fourré et avant qu'il ne put le voir, il avait attrapé notre jeune protagoniste par le col. Il ne touchait plus le sol mais, sous l'effet de la colère, était en train de gueuler dessus :


"Qui es-tu toi ? Lâche-moi et laisse-moi buter cet enfoiré !
-En voilà une manière de parler du Sieur Shinrei ainsi ! répondit l'homme, je suis son garde du corps attitré et sachez que d'insulter le Sieur Shinrei peux provoquer la peine capitale !
-Je m'en fous. Je vais me le faire, je te dis. JE VAIS ME LE FAIRE !
-Pfff pourquoi t'énerves-tu ainsi alors que tu ne comprends rien à ta situation ? Ne comprends-tu donc pas que le moindre de mes mots pourraient entraîner ta mort, à toi et à ta pathétique mère angloise ? Shinrei fit une pause puis reprit la parole en s'adressant au garde du corps. C'est bon, lâche-le, je vais lui apprendre la dureté de la vie.
-Bien, Sieur Shinrei...

Et il lâcha Keikoku, qui se mit à charger Shinrei dès qu'il eut touché le sol. Il ne se doutait nullement de ce qu'il allait se produire et, alors qu'il arrivait à sa hauteur, il vit Shinrei disparaître et être immédiatement juste à côté de lui, un sabre en main. La colère laissa soudainement la place à la peur et vit le sabre lentement s'approcher de lui sans rien pouvoir faire. Puis il se fit alors taillader en plusieurs endroits sans pour autant être nettement découper. Keikoku hurla alors de douleur, perdant beaucoup de sang. Il tombait petit à petit dans l'inconscience, les derniers mots qu'il entendit de la bouche de Shinrei furent :

"Tu es pathétique. Tu ne mérites pas de vivre. Tu mourras pour cet affront. Je te ferai tuer, ta misérable mère aussi. Je ferai également brûler votre mison puis j'ordo..."

Keikoku ne put entendre les derniers mots car tout commençait déjà à devenir noir...


A suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lulu
L'Esclave de Skuleth
avatar

Nombre de messages : 1732
Localisation : Dans Ton C...
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Un passé douloureux ou Lulucifer dans l'enfer terrestre...   Sam 24 Nov - 12:24

Chapitre 2 : La lente descente vers la souffrance

L'obscurité fit peu à peu place à la lumière. Keikoku se sentait comme entouré d'une étrange brume, comme si il était devenu lui-même immatériel. Une voix bienveillante se fit alors entendre. D'abord faiblement, c'est tout juste si on pouvait l'entendre, puis légèrement plus fort à chaque appel. Pour finir Keikoku y fit attention et reconnut la voix de sa mère. La brume s'évanouit brusquement et la lumière jaillit alors. Il venait d'ouvrir les yeux. Il était dans leur maison. Sa mère était assise à ses côtés. Il essaya de bouger mais il remarqua qu'il avait beaucoup de mal à le faire.

"Ne bouge pas trop mon chéri, lui recommanda sa mère, n'oublies pas que tu as été gravement blessé.
-Alors ce n'était pas un rêve.
-Et si tu m'expliquais ce qui s'est passé ?"

Keikoku revint alors brusquement à la réalité.

"Vite maman, il faut partir loin d'ici. Sinon des méchants monsieurs vont vouloir te tuer.
-Me tuer ? Mais pourquoi donc voudrait-on me tuer ? lui répondit-elle en souriant.
-Un garçon est venu me voir et il m'a dit qu'il était mon demi-frère. N'est-ce pas que c'est faux ?
-C'est malheureusement vrai, fit-elle en soupirant. Et que t'as dit ce garçon ?
-Qu'il allait tous nous faire tuer.

Le sourire qui restait toujours sur le visage de sa mère s'évanouit brusquement. Elle se représentait bien le danger que cela pouvait représenter. Elle se mit à courir dans toute la maison, préparant quelques vivres et habits. Elle revint quelques minutes et tendit un ballot à Keikoku.

"Je sais que tu ne t'es pas encore remis de tes blessures mais il faut que tu partes, et vite.
-Mais et toi maman ? Tu viens avec moi ?
-Je suis désolé mon chéri mais je vais devoir rester ici."

Keikoku ne se doutait alors pas de ce qu'il allait se passer dans l'immédiat. Il savait qu'on s'en prendrait à sa mère mais il ne pensait pas que ça tournerait ainsi. Alors qu'il allait sortir de la maison, chancelant encore un peu mais étant assez remis de ses blessures, il vit la porte voler en éclats. Deux hommes entrèrent alors, le poussant contre le mur, comme si il n'existait pas. Puis ils réapparurent peu de temps après, tenant tous les deux une main de la mère de Keikoku, qui essayait tant bien que mal de se dégager de leur étreinte. Lorsqu'elle aperçut Keikoku, qui était bouche bée à regarder la scène, elle se mit à hurler :

"Keikoku va-t-en. Vite. Va à la cachette secrète où tu as l'habitude d'aller. Ils ne pourront pas te trouver là-bas. Je t'en prie, survis. Fais-le pour moi. Fais-le..."

Elle n'eut pas le temps de terminer sa phrase car un des deux hommes venait de la frapper. Les deux hommes firent alors attention pour la première fois à Keikoku. Mais celui-ci venait de disparaître. Il détalait, tel un lapin, vers la forêt la plus proche. Ses blessures étaient loins d'être guéries mais la peur l'empêchait de les ressentir. A l'orée de la forêt il souleva une partie de buisson et se calfeutra dans un trou qui le couvrait à moitié, l'autre moitié étant camouflée par le buisson. Lorsque l'on regardait de l'extérieur, ce buisson semblait tout à fait normal. C'était sa cachette préférée. Il allait s'y réfugier tout le temps lorsqu'il voulait être tout seul. Peu de temps après, ils arrivèrent non loin. Ils étaient quatre hommes en tout, dont les deux qui avaient pénétré brutalement dans la maison et qui tenaient toujours aussi fermement sa mère. Pourtant cela lui semblait étrange de ne pas le voir...

Et d'un seul coup il apparut...Shinrei était encore avec son garde du corps et donnait quelques ordres aux hommes. Il ne devait pas se douter que Keikoku était non loin. Il se mit d'un seul coup à crier :


"Keikoku ! Montre-toi ! Sinon je tuerai ta mère !"

La mère de Keikoku prit alors la parole :

"Ne l'écoute pas, même si tu viens il me tuera !"

Elle ne put en dire plus car elle venait à nouveau de se faire frapper par un des hommes et s'était fait bailloner cette fois-ci. Shinrei, qui n'était pas très patient, attendit peu de temps puis sortit son sabre et l'avertit une dernière fois :


"Très bien, tu l'auras voulu..."

Il commençait à armer son coup mais Keikoku était paralysé, il n'arrivait pas du tout à bouger. Il vit le sabre pourfendre l'air d'une manière lente mais qui paraissait en même temps si rapide. D'un seul coup, il le vit se planter dans le ventre de sa mère. Shinrei avait non pas décidé de la tuer directement mais de la laisser agoniser sur le sol. Après avoir accompli son travail, il fit un signe à un de ses hommes qui partit quelques minutes vers la maison puis repparut. Keikoku vit alors ce que Shinrei avait demandé de faire. La maison prenait feu !

Keikoku était en larme devant le triste désastre qui se déroulait devant lui : son père les avaient trahis, sa mère était en train de mourir en baignant dans son sang, leur maison et tous leurs biens brûlaient. Il restait pourtant toujours aussi paralysé lorsqu'il les vit partir puis finit par redevenir suffisamment conscient pour sortir des buissons et aller voir sa mère, mourrante...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un passé douloureux ou Lulucifer dans l'enfer terrestre...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un passé douloureux ou Lulucifer dans l'enfer terrestre...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» On doit faire le deuil de sa vie passé [ Tsuki ]
» [Flashback] Les cicatrices d’un passé douloureux
» hector • "Tu seras un roi ... mon fils"
» Bienvenue dans l'Enfer de Glaces...
» (mission) Dans l'enfer de la mode. [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Loups D'Azur :: Zone publique :: La taverne - Rire et boire.-
Sauter vers: