AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [event] Première soirée clanique à Port Louis

Aller en bas 
AuteurMessage
Luun
Loup blanc
avatar

Nombre de messages : 3311
Localisation : Perdu au sein des ombres
Date d'inscription : 21/08/2007

MessageSujet: [event] Première soirée clanique à Port Louis   Ven 8 Fév - 16:24

Port Louis, Antre des Loups

J’avais passé la majeure partie de la journée en ville, à courir de droite et de gauche pour diverses affaires : aller offrir du matériel pour les jeunes de la Brigade de Jeunesse Combattante, vérifier l’arrivage des mets commandés, les apporter à notre chef, l’aider à préparer le repas, mettre le vin au frais… Il y avait tant à faire, tout cela pour un simple repas.
Quoique, à dire vrai pour moi ce n’était pas un « simple » repas. Loin s’en faut. J’étais devenu le chef de meute depuis quelques temps déjà, mais il y avait selon moi beaucoup à faire pour stabiliser ce groupe de personnes, plus ou moins loups, plus ou moins amis, plus ou moins concernés. Tous différents et pourtant si ressemblants par certains côtés. Je m’arrachais les cheveux depuis ma prise de poste de maître de guilde pour trouver un moyen d’arranger cela, de créer une plus grande cohésion au sein de la meute, de les lancer sur cette voie en tout cas. J’essayais d’être le plus possible près d’eux, à leur écoute et de les faire travailler main dans la main. Mais je pensais qu’autre chose pourrait aider, et cette autre chose se concrétisa dans l’idée de faire un repas avec tout le monde. Trop souvent les loups étaient dispersés de ci et de là sur toute l’île, il fallait réussir à les regrouper et à les amuser ensemble.

C’est pour ces raisons que ce jour fut pour moi si difficile. J’étais nerveux et stressé. Je voulais que tout soit le mieux possible pour accueillir ce petit évènement pour notre meute encore si jeune. Je voulais faire en sorte qu’aucun ne puisse finir la soirée et en reparler sans avoir un sourire aux lèvres, sans en être content. Et je savais que cela ne serait pas une mince affaire. Par exemple entre Lulucifer et Kristal…leur récente séparation me causait du tracas : comment cela allait-il se dérouler entre eux ? Comment faire pour que tout se passe bien ? Rafael…lui se serait plus simple, j’étais presque certain qu’il ne viendrait pas de toute façon. Bahel, j’aurais aimé qu’il vienne mais il était encore peu habitué à la meute, et avec le rhum qu’il ingurgitait ces derniers jours je doutais de sa venue. Bref… il y avait des cas particuliers et il me faudrait traiter avec le moment venu, je le savais déjà mais ce n’était pas pour me rassurer !



Vingt heures. Presque tout le monde est déjà sur place, certains dorment un peu, venus tôt pour se préparer et assoupis à n’avoir rien à faire d’autre qu’attendre. Certains prennent d’ores et déjà un siège et les discussions commencent à se créer naturellement. C’est un bon début selon moi, mais je reste malgré tout fort stressé à l’idée de ce repas imminent.




Sélène a déjà sorti une bouteille de rhum, son arrivée sur l’île la rend un peu trop facile à boire je trouve, il faudra que je suive cela de plus près sinon cela pourrait mal se terminer pour elle. En tout cas ça devrait aider Alex et Kristal à se détendre. Bauldreg s’assoit sur le bord de la table refusant prendre une chaise, quel nain et chieur ! Grossale d’ailleurs le lui fait remarquer en se fichant de lui. Vraiment quelle bande de clowns ceux-là, et avec l’arrivée de Skuleth ça ne s’améliorera pas ! Ce en quoi j’avais raison car dès son arrivée il s’en prend au verdeux. Enfin tout le monde se place autour de la table et commence à picoler…j’espère qu’ils n’ont pas oublié qu’un repas est censé arriver après ça, et qu’il n’y a pas qu’un apéritif au menu !




Peu à peu bien entendu, au milieu des conversations le nom des absents arrivent à la surface. Cela n’embête guère Rohel qui cuve de toute façon sous la table. Mais le fait est que Rafael n’est pas là, certains semblent étonnés, pas moi et je demande à moitié exaspéré qu’on change de sujet rapidement. Pas la peine de gâcher notre bonne humeur pour si peu hein ? Pour Bahel j’explique qu’il a du trop boire et oublier, ce qui est probable en prime.




A peine vingt minutes depuis le début de leur arrivée et déjà Skuleth et Bauldreg commencent à faires les zouaves, à se lancer de la nourriture à la tronche. Grossale essaie de parlementer, mais étrangement pour ma part je me mets à crier de suite. Je crois que les autres doivent commencer à voir que je suis assez nerveux. Tant pis. Puis de toute façon je suis humain moi aussi, alors pourquoi je pourrais pas avoir mes humeurs hein ? Kristal en profite pour descendre sans trop le montrer, jusqu’à se placer à côté de Sélène. Je suppose que la proximité avec Lulucifer ne l’arrangeait pas. Enfin au moins pour l’instant cela reste correct. Et Will qui commence à dire qu’il a faim, quel ventre, et quel impatient ! Enfin, cela ne devrait plus trop tarder de toute façon.


Peu après cela un messager vient apporter un parchemin pour Grossale : son coéquipier de ces derniers jours, Coco, a été blessé presque mortellement. Il verse une larme et porte un toast à son ami, suivi des loups avec respect. Les conversations reprennent peu après, peut être un peu plus calmes. Et au bout de quelques minutes Sélène ne peut s’empêcher de trouver une excuse minable pour avaler un nouveau verre (soit disant un toast à son perroquet mort…oui mais bien sûr), tandis que Kristal va…se repoudrer le nez. Ah les femmes…comme si elles avaient besoin de cela pour nous charmer. Lulucifer nous fait une crise de narcolepsie (tiens je savais pas qu’il avait des tendances de ce genre ?) et Grossale commence déjà à avoir la tête qui lui tourne…bon je crois que je vais aller réveiller Alex et une fois Kristal descendue je pourrai lancer le repas…Avant qu’ils ne soient tous pleins comme des barriques !




Il va être 21 Heures et…je dois leur parler. Ma langue se tord dans ma bouche, mes entrailles se serrent. Que vais-je pouvoir leur dire hein ? Histoire de rallonger mon temps de réflexion je me sers un verre et demande à tout le monde d’en faire autant, de faire silence et de garder le verre (plein je précise) à portée de main. Sauf que pour cela ils sont rapides, et en moins d’une minute je me retrouve avec une Alex toute énergique qui demande innocente :

« C’est pour quand ? »

Bref, autant pour moi, il faut que je me lance, plus le choix. J’avale une dernière fois ma salive et me lève pour prendre la parole :






Bien entendu Skuleth n’a pas pu s’empêcher de faire le con pendant que je parlais mais il ne perd rien pour attendre. En attendant j’ai terminé je lève mon verre, suivi par tout le monde et nous les avalons cul sec ! Mine de rien durant ma prise de parole j’ai vu que Lulu avait eu un changement de regard, Alex aussi et c’est elle qui le fit revenir parmi nous en lui demandant si ça allait. Le pauvre doit être encore tout chamboulé. Peut être aurait il du y songer avant ? Peut être rien n’est-il perdu pour lui ? Peut être devrais-je les laisser faire et penser à autre chose aussi finis-je par me dire.

Skuleth me saute presque dessus pour me faire une crasse (une main aux fesses…), je l’engueule, mi amusé, mi énervé, et lui fiche une claque derrière la tête tandis qu’il essaie de se faire pardonner en me faisant un bisou. Sauf que visiblement je suis pas dans mon assiette : la claque le renvoya sur le siège à côté des filles ! Bah il est résistant cela ne lui fera pas plus qu’une petite bosse d’ici demain matin ! Pendant ce temps Alex se plaint, avec un sourire toutefois, de Lulu qui prenant trop ses aises lui a marché sur le pied. Le pauvre ce soir il cumule les bourdes !



J’appelle Marc, notre serviteur, pour qu’il serve l’entrée : un carpaccio de crabes, tandis que le chef apporte les bouteilles de vin venues des alentours de Bordeaux. Le plat semble étrange pour certains et tout le monde n’ose pas s’y attaquer, sauf Lulu qui se jette avec appétit dessus, ainsi que Grossale. Et l’un d’eux demande la mayonnaise. Sauf qu’une telle sauce n’est pas prévue…une autre par contre… Je rappelle Marc, qui revient avec un plat de sauce, et après que certains se soient abondamment servis, et qu’ils aient pris la première bouchée, je préviens qu’elle est peut être…un peu…épicée ?

Cela n’a pas loupé ! Lulu se jette à la fontaine, le gosier en flammes, Kristal commence elle aussi à pleurer des yeux (heureusement elle en a moins pris) et je lui sers un verre de vin, non pas d’eau comme elle le demandait, pour que la douleur se calme. Sélène demande ce que c’est que ça, je réponds évasivement que ce sont des épices, une recette secrète. Alex suit la même voie que son amie, et je joue encore du bras pour servir du vin. Grossale et Skuleth voulurent jouer à qui est le plus con, et finalement suivirent Lulu peu de temps après, Skuleth passant un string par-dessus son armure, prétextant que c’est plus mieux classe pour prendre un bain. Je songe alors les prévenir que l’eau ne fait qu’empirer les choses…oups trop tard ! En tout cas j’en rigole bien.





Dernière édition par le Ven 8 Fév - 16:28, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luun
Loup blanc
avatar

Nombre de messages : 3311
Localisation : Perdu au sein des ombres
Date d'inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: [event] Première soirée clanique à Port Louis   Ven 8 Fév - 16:24

21 heures 30 Le second plat est annoncé : des steaks d’espadon avec des pommes de terre en dés. Les palais ont souffert au premier plat, ici ils pourront se calmer, ce poisson est d’une douceur exquise, il fond dans la bouche c’est un régal. Sauf que Skuleth passe par-dessus la table pour arriver à son siège, pour le coup il m’entend gueuler comme pas possible alors que Bauldreg demande à l’envoyer chez les ours, ce à quoi Grossale répond que les pauvres ours ne méritent pas tel traitement (et je suis assez d’accord pour le coup). Skuleth lui répond que s’il veut que sa chambre continue d’être nettoyée il ferait mieux de la fermer. Mouais bref….j’engueule en passant aussi un peu Bauldreg, qui lui de toute façon est sur la table donc pas mieux de son côté.




Marc approche pour desservir en même temps l’entrée et Lulu, toujours le nez dedans lui pique le bras violemment avec sa fourchette, pour (la bouche pleine) l’engueuler en disant qu’il n’a pas terminé ! Je le calme en mettant ma main sur son épaule et lui dis qu’il suffit de le dire et que Marc lui laisser son assiette. C’est vraiment un goinfre celui-là ! En tout cas je suis content que le plat lui plaise.

En tout cas il y a de l’ambiance c’est vraiment chouette, cela me fait plaisir et me réjouit même, je commence enfin à pouvoir me détendre, malgré les facéties du verdeux et de la soubrette. Et du coin de l’œil je remarque qu’Alex lève presque autant le coude que Sélène, elle a déjà vidé une bouteille de vin !

Une vingtaine de minutes après le début du plat de résistance et Skuleth dépasse les limites de ma gentillesse : il est venu me hurler à l’oreille en passant dans mon dos pour me surprendre. Je jette ma chaise en arrière et lui cours après pour le chopper par l’oreille. Ainsi tenu je le tire jusqu’à côté de la fontaine où je le jette dans l’eau…sauf que un peu trop bourrin je l’envoie s’écraser le visage sur la statue féminine qui l’orne et qui du coup en perd un bras. Il retombe cul par-dessus tête dans l’eau et fais bien rire pour le coup les autres convives. Sélène demande à ce que je lui fiche une fessée. De toute façon je ne comptais pas en rester là, du coup je m’avance et remontant mes manches je l’attrape, lui colle une fessée claquante et tonitruante, puis le coule avec un sourire mesquin.




Bauldreg en profite pour jeter sur Skuleth des arrêtes de poisson tandis que Sélène et Kristal approchent…pour le chatouiller ou me jeter moi aussi à l’eau ? Je détourne leurs idées en leur faisant remarquer qu’elles peuvent le chatouiller, ce à quoi Sélène s’exerce vite, mais arrête aussi rapidement, reculant à cause de la saleté de Skuleth. Sur une idée je demande à Marc de m’apporter une grande serviette, et du savon. Skuleth commence à ne plus être en confiance et beugle un peu, mais je le maintiens et le déshabille malgré tout, le laissant seulement en string. Marc revenu, je propose aux filles de m’aider, commençant à lui savonner la bouche, hilare. Ca lui apprendra à me chercher !




Sélène est dégoûté de voir tout ce qu’elle fait tomber de la peau de notre soubrette, la pauvre fontaine devra être nettoyée demain…Kristal souhaitait me chatouiller mais je la préviens que si elle tente cela je la prive de mes bisous ! Mais souhaitant jouer un peu quand même et profiter de la situation je l’éclabousse, lâchant Skuleth et filant juste après à ma place, criant que le dessert arrive. Sélène aide Skuleth à se sécher alors que Bauldreg se fiche encore de lui, et tout le monde regagne sa place, attirés par l’idée de manger encore une fois, quelque chose de bon. Il s’agit de melon d’eau et de noix de coco.




22 Heures est passé depuis une quinzaine de minutes quand Skuleth s’endort, ronflant comme un sonneur, contre un mur. Tout le monde a bien apprécié le dessert, et repus (enfin presque, Lulu en redemande encore), les conversations reprennent…mais pas totalement à mon goût. En effet les filles souhaitent danser. Je vois partir Sélène vers l’étage, qui en revient après quelques minutes avec une harpe celtique. Je sens déjà l’affreux destin peser sur mes épaules…et cela ne loupe pas : au chef de danser ! Ben tiens, mais bien sûr… Elles en ratent pas une celles là ! En attendant je n’ai pas le choix, et Kristal me le fait bien sentir. Tant pis pour elle, je vais le lui faire regretter.

Je me lève et prends place, courbé en avant, pieds légèrement croisés, une main dans le dos l’autre tendue vers ma partenaire, et demande une valse à Sélène. Attrapant Kristal je préviens notre instrumentiste que si elle remarque que Kristal s’en sort correctement elle augmente le rythme, jusqu’à ce qu’elle perde pied. Kristal en sourit amusée, m’engueulant d’avance que j’ai pas intérêt à lui écraser le pied. Je lui réponds goguenard qu’elle va être étonnée, bien plus qu’elle le croit. Et en effet je suis très bon danseur, je l’emmène rapidement à un bon rythme histoire de la tester. Elle n’est pas mauvaise elle-même et suit plutôt bien la cadence.




Je fais donc un signe à Sélène qui augmente encore la rapidité de ses doigts. Et je suis la musique, tournant à une vitesse ahurissante, de telle sorte que la louve ne voit plus rien d’autre que des tâches de couleur en guise de salle, mon visage tout juste net devant elle. Elle finit tout de même par perdre pied et Sélène arrête la musique, fatiguée. Alex aurait aimé souhaiter danser avec Grossale, invitée à le lui demander par Kristal au départ, mais celui-ci s’est assoupi, le repas lui pesant sur la bedaine. Bauldreg pris d’un élan passe autour de la table et offre une rose rouge à tout le monde… mais en parfait idiot qu’il est il lui en manque, et doit s’en faire prêter par une des louves. Qu’il est doué ! Enfin on l’aime comme ça remarque.




Alors que le champagne arrive, Lulu frôle l’indigestion et se retient d’aller vomir, quant à Sélène elle ne peut plus se lever de son siège, abrutie par l’alcool. A se demander comment elle a pu jouer de la harpe juste avant. En tout cas le champagne est bu avec plaisir, et pour ma part au moins, m’aide à finir le repas et le trouver plus digeste. Par contre Sélène pour le coup se croit sur un bateau… L’heure de dormir vient. Les yeux se ferment déjà pour certains, si ce n’est pas déjà fait, comme pour Skuleth.

23Heures sonne à la cloche de Port Luis et tout le monde s’endort ici et là, contre le mur, sur son siège, affalé sur un tapis ou entre des coussins. Ils ne prennent même pas la peine de monter à leurs appartements…à moins qu’inconsciemment déjà, ils préfèrent dormir les uns près des autres, se sentant plus en confiance, plus heureux peut être aussi, quand ils sont ensemble au même endroit. En tout cas j’aimerais bien que ce soit le cas.

Je les laisse s’endormir et les couve du regard, je veille ainsi un bon moment, les surveillant. Ces louves et loups, dont j’ai à m’occuper, choisi par eux pour les guider et les former à cette voie si particulière que celle du Loup. Qui sait ? Peut être finirais-je par y arriver ? Peut être certains pourront-ils être initiés à quelques secrets ? Qui sait…. Nous verrons.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[event] Première soirée clanique à Port Louis
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Event 1] Soirée d'intégration
» [EVENT TERMINE] Soirée de rentrée de l'AWH
» [EVENT HRP] Soirée Chatbox
» MINI EVENT ? Le Sire Cornu de Port Réal [inscriptions]
» EVENT: La soirée d'un Mikaelson

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Loups D'Azur :: Zone publique :: La taverne - Rire et boire.-
Sauter vers: