AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Un matin comme tous les autres.. enfin peut être pas.

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
Luun
Loup blanc
avatar

Nombre de messages : 3311
Localisation : Perdu au sein des ombres
Date d'inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Un matin comme tous les autres.. enfin peut être pas.   Mar 3 Fév - 16:52

Luun avait attaqué à mains nues les hommes de bois qu'il avait monté dans la salle d'entraînement pour que chacun ici puisse s'entraîner au sein même de l'antre. Divers équipements étaient présents, montés avec l'aide notamment de Rohel.

Mais là, de deux hommes de bois, il n'en restait qu'un en état. Le second avait subi ses assauts démesurés, grandis par sa peine. A la fin, cédant sous les chocs à répétition, la tête du mannequin, pourtant reposant sur un cou assez large, avait fini par céder et voler plus loin, arrachée du tronc. Luun s'était alors affalé au sol, exténué, la peau de ses mains déchirée à hauteur des phalanges, un ou deux doigts de la mains droite dans une courbure inhumaine, et de nombreuses échardes plantées ici et là. Il n'avait alors plus trouvé la force que de s'adosser au mur à côté, et s'était mis à pleurer quelques rares larmes. Trois pour être exact.

Kristal était arrivée peu après. Il l'avait sentie avant même de l'entendre et qu'elle n'entre dans la pièce. Ce parfum, qu'il connaissait si bien. Elle avança vers lui et il se tendit. Les mains de la louve trouvèrent son visage et se l'approprièrent, le forçant à la regarder. Et il n'eut alors la force de le lui refuser. Ses yeux jaunes étaient bordés de rouge, les vaisseaux du blanc de l'oeil ayant éclatés sous les effets des nerfs... et de la tristesse. Elle était douce avec lui. Cela avait toujours été. Et qu'avait-il offert en retour?

Il connaissait la réponse. Elle était simple, et pourtant, si compliquée. Pouvait-elle seulement le comprendre? Pouvait-il le lui expliquer? Il en avait toujours été incapable, et cela ne semblait pas devoir changer. Pas aujourd'hui en tout cas. Il ferma les yeux à nouveau et laissa sa tête s'appuyer sur la main de celle qui était encore pour l'heure, une Louve.

Et il ne souhaitait surtout pas penser à après. A ce soir, à demain. A plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kristal
Pirate Reconnu
avatar

Nombre de messages : 913
Age : 46
Localisation : 91
Date d'inscription : 01/09/2007

MessageSujet: Re: Un matin comme tous les autres.. enfin peut être pas.   Mar 3 Fév - 20:15

C'était bien la première fois qu'il se laissait aller à un geste tendre envers elle. Elle ne s'attendait vraiment pas à devoir affronter cette situation surtout envers Luun qui ne montrait que rarement ses émotions. Elle ne savait comment réagir. Quoi lui dire ? Quoi faire ?

Luun, écoute moi, dit elle d'une voix douce, Je pars, c'est une chose certaine mais tu sais très bien que tu fais partis de ma vie et que si tu le veux toujours, je serais présente pour toi à chaque fois que tu me le demanderas.
Qu'est ce qui va changer réellement ? rien ou presque...Nous pourrons toujours nous retrouver sur l'île, elle n'est pas si grande que ça ? c'est sur que tu ne me verras plus descendre les escaliers au petit matin, mal réveillée et les cheveux ébouriffés, mais nous avons plein de choses encore à partager.
S'il te plait, regarde moi, parle moi..

Kristal s'arrêta de parler, elle avait son coeur remplit de larmes et ne pouvait à peine les retenir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lulu
L'Esclave de Skuleth
avatar

Nombre de messages : 1732
Localisation : Dans Ton C...
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Un matin comme tous les autres.. enfin peut être pas.   Mar 3 Fév - 21:47

N'osant même plus se montrer dans la taverne depuis son accès de colère, Lulu avait peu à peu pris l'habitude d'aller et venir en toute discrétion par les toits. Il était d'ailleurs en train de se préparer pour ressortir, faisant son sac, alors qu'il n'était toujours que très légèrement habillé, torse et pieds nus et avec un pantalon très fin pour qu'il soit à ses aises, lorsqu'il avait entendu un bruit de casse. Il avait tendu l'oreille mais plus par négligence que par intérêt, sans vraiment y faire attention, continuant toujours à vaquer à ses occupations.

Ce n'est que lorsqu'il entendit un coup sourd qu'il se raidit, comme à l'aguet. A pas de loup, il s'approcha de la porte de sa chambre et l'entrouvrit doucement pour écouter si rien de grave ne se passait. C'est alors qu'il entendit une porte se fermer brutalement puis de nouveaux coups sourds, brutaux et puissants, résonner dans les murs de tout l'antre.

Il n'hésita pas une seconde et prit son sabre avant de bondir en direction de l'étage inférieur, sans même prendre le temps de s'habiller. Ce ne fut qu'en approchant des escaliers qu'il ralentit son allure. Il descendit doucement, marche par marche, pour finalement se rendre compte qu'il n'y avait plus que Nyaria dans la pièce, en train de s'occuper de plantes. Il rengaina complètement son sabre qui avait été jusqu'ici à demi sorti de son fourreau et alla en direction du bar demander un verre de whisky à Marc. Il ne savait pas pourquoi mais l'air lui paraissait lourd, si lourd qu'il étouffait presque et il commençait à avoir chaud malgré le peu de vêtements qu'il portait sur lui. Le barman lui servit rapidement le verre et le Loup Ecarlate vint se poster à côté de la seule louve encore présente et la salua avant de lui demander du tac au tac :

"J'ai entendu des bruits, peux-tu me dire ce que c'était ? Et surtout comment cela se fait-il que je sente une ambiance si pesante alors qu'il n'y a personne d'autre que toi et Marc ici ?"

Il but alors une longue gorgée de son alcool en attendant la réponse de la Loupiotte, ne s'apercevant même pas de l'impact que Luun avait fait sur le mur avec son poing.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luun
Loup blanc
avatar

Nombre de messages : 3311
Localisation : Perdu au sein des ombres
Date d'inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Un matin comme tous les autres.. enfin peut être pas.   Mar 3 Fév - 22:41

Luun sentait la peau de Kristal sur ses joues, le sang battant faiblement dans ses paumes. Son odeur, prenante à cette distance, presque envoûtante. Son souffle tiède qui lui caressait le visage, si proche. Il devinait son corps, par le biais des quelques parties que le sien touchait. Les yeux fermés il profitait de tout cela, entendant avec grande peine ce qu'elle tentait de lui dire, presque coupé du monde sonore, enfermé dans sa bulle émotionnelle l'espace de quelques battements de coeur. Il dut faire un effort pour comprendre les mots qu'elle venait de prononcer. Et il soupira.

Tout cela avait semblé durer, mais en réalité une seule respiration avait passé.

Son visage se referma et il le releva, ouvrant doucement les yeux, droit vrillés sur Kristal.

-L'instant que je souhaitais le plus depuis bien longtemps, et celui que je redoutais le plus, sont arrivés ce jour... Laisse moi, laisse moi et sois heureuse. Près de moi tu...

Sa voix se cassa et il ne put achever sa phrase. Il serra les dents et reprit une dernière fois:

-Laisse moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Skuleth
Soubrette des Loups
avatar

Nombre de messages : 1288
Age : 26
Date d'inscription : 06/12/2007

MessageSujet: Re: Un matin comme tous les autres.. enfin peut être pas.   Mar 3 Fév - 23:31

Depuis le temps qu'il n'était pas revenu à l'antre, Skuleth se considérait presque comme un étranger vis à vis de la meute. Il espérait que tout serait encore comme avant qu'il ne parte. Arrivant à l'angle de la rue, il pu observer Anne Providence en pleine discussion avec Gaheriet. Deux personnes dont on pouvait sentir, et presque même voir flotter une aura de puissance autour d'eux. Ils avaient l'air en grande discussion, et Skuleth ne voulut pas les interrompre, et il savait aussi très bien que la tigresse ne l'appréciait pas trop, il valait mieux les éviter. Skuleth fit marche arrière et prit la direction de la taverne par la porte de derrière, porte où les marchandises pour les loups étaient acheminées lieu qu'il connaissait bien. En allant à la pièce commune, il croisa Marc dans la cuisine qu'il salua, mais il put voir qu'il était bizarre. Il ne s'attarda pas, il connaissait les humeurs étranges du cuisinier. Arrivé dans la salle commune, seuls Nyaria et Lulu étaient présents, mais il flottait dans la pièce une ambiance pesante, très pesante. Avant de se renseigner, Skuleth alla saluer Nyaria, louve qu'il ne connaissait pas trop, puis il fit une franche accolade à Lulu avant de s'exclamer :

-Hum, l'ambiance est lourde ici, que s'est il passé ? Que s'est-il passé ?


Dernière édition par Skuleth le Mer 4 Fév - 23:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nyaria
Corsaire en Herbe
avatar

Nombre de messages : 373
Age : 39
Date d'inscription : 14/07/2008

MessageSujet: Re: Un matin comme tous les autres.. enfin peut être pas.   Mer 4 Fév - 0:03

Elle était en train de mettre des plantes en terre, de nombreux croquis de végétaux et cartes éparpillés sur l'autre moitié de la table. Ses gestes étaient précis, presque machinaux. Le regard fixe, ses pensées étaient ailleurs, à mille lieux d'ici, en France pour être précis. Il est vrai qu'elle ne connaissait que peu Kristal, mais elle l'appréciait énormément. Ce qu'elle lui avait dit plus tôt était sincère. Pour sa part, il lui avait fallut longtemps avant de pouvoir partir lorsqu'elle l'avait vécu une expérience similaire... et cela avait été un véritable enfer...
En pleines pensées moroses, elle en fut sortie par l'arrivée Lulu. Elle le salua d'un signe de tête, retournant à ses menus travaux, essayant de se prendre et de refouler ses tristes souvenirs. Ici, personne ne savait, elle n'était que Nyaria, la loupiotte maladroite et bien curieuse.
Lorsque finalement le loup arriva à ses côtés, elle avait retrouvé en bonne partie son sourire habituel, bien que malgré tout ombré par les nouvelles de la matinée. Elle s'apprêtait à lui répondre lorsqu'elle vit arriver Skuleth par derrière. Elle le salua en retour et se tourna vers eux, son travail terminé, les mains pleines de terre.
Elle avait du mal à trouver les mots... annoncer ce genre de chose est loin d'être évident. Mais il fallait bien le faire, et c'était elle qui serait l'émissaire en cet instant. Sa voix était relativement basse, égale, neutre finalement.

- Et bien... comment dire... pour faire simple et direct, Kristal vient d'annoncer son départ de la meute pour rejoindre le Lys.

Elle prit quelques instants avant de continuer, histoire que l'information soit bien assimilée par les deux loups.

- Les bruits que tu as dû entendre Lulu provenaient du sous-sol où Luun est parti se réfugier afin de passer ses... émotions. Kristal est en ce moment en train de lui parler.

Elle se tut alors, attendant de voir leur réaction, prête à répondre à leur probables questions.




((petit commentaire skuleth, si tu lis bien, il n'y a ni sang, ni morceaux de cruche brisé, tout cela a déjà été nettoyé ^^ je te laisse corriger Razz ))


Dernière édition par Nyaria le Mer 4 Fév - 1:17, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lulu
L'Esclave de Skuleth
avatar

Nombre de messages : 1732
Localisation : Dans Ton C...
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Un matin comme tous les autres.. enfin peut être pas.   Mer 4 Fév - 0:56

Se laissant faire lorsque Skuleth vint à lui pour lui faire une accolade, il ne se détendit même pas, chose qu'il faisait toujours en présence de son cher ami. Il savait que Nyaria allait lui annoncer une mauvaise nouvelle, tout ses sens le lui affirmaient et il s'était rarement trompé en leur faisant confiance. La nouvelle arriva peu de temps après lorsque Nyaria leur dit que Kristal quittait la meute.

Le choc fut si soudain pour Lulu qu'il ne sentit plus aucune force en lui, c'était d'ailleurs tout juste s'il avait entendu ce que Nyaria avait dit après. Il ne put même pas retenir son verre qui glissa petit à petit entre ses doigts. Il restait tout simplement abasourdi, comme si son corps n'était qu'un amas de chair sans vie. Ce fut le bruit du verre explosant en une multitude de petits bris qui sembla le réanimer. Il ouvrit la bouche comme s'il cherchait à prendre sa respiration alors que toutes les émotions qu'il avait éprouvées directement ou indirectement auprès de cette femme remontaient en lui. Les négatives, telles que la colère, la peur, la haine, la tristesse ou encore la souffrance, aussi bien que celles qu'il considérait comme positives : le bonheur, l'amour, l'amitié, la sérénité, la confiance...Toutes ces émotions semblaient revenir en lui dans un tourbillon de lumières toutes plus vives les unes que les autres.

Malheureusement, cette sensation ne dura que le temps d'un battement de cil. Il lui sembla qu'il ressurgissait dans le monde réel, comme s'il l'avait quitté le moment de cette transe. Il regarda autour de lui comme s'il se sentait perdu avant de se rappeler qu'il avait fait une nouvelle casse. Il tourna brusquement le dos à Skuleth et Nyaria pour aller chercher de quoi réparer sa maladresse, cherchant surtout à se cacher alors qu'il essayait de refouler ces sentiments, de peur qu'ils ne le submergent lorsque Kristal remonterait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kristal
Pirate Reconnu
avatar

Nombre de messages : 913
Age : 46
Localisation : 91
Date d'inscription : 01/09/2007

MessageSujet: Re: Un matin comme tous les autres.. enfin peut être pas.   Mer 4 Fév - 10:53

Kristal écouta les paroles de Luun avec attention. Il avait prononcé quelques mots seulement mais ces quelques mots avaient boulerversés la jeune femme.
Avec froideur, il lui demandait de le laisser. Vu la situation, elle ne pouvait que le comprendre. Avant de se lever, elle prit les mains blessées du loup et les porta à ses lèvres pour y déposer un tendre baiser.

Puis elle prit la direction de l'escalier avant de se retourner et de lui dire

A très bientôt mon ami.

Elle s'agrippa à la rampe et monta avec difficulté les quelques marches qui la séparaient de la taverne où elle devrait de nouveau affronter la tristesse des autres membres de la meute. Les larmes qu'elle retenaient depuis si longtemps, coulérent sur son visage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luun
Loup blanc
avatar

Nombre de messages : 3311
Localisation : Perdu au sein des ombres
Date d'inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Un matin comme tous les autres.. enfin peut être pas.   Mer 4 Fév - 11:59

Elle partait. Enfin. C'était tant mieux. C'était le mieux. Et pourtant, que cela lui faisait mal! Il ne souhaitait que cela depuis le début. Mais cela faisait si longtemps qu'elle était là. Il aurait presque pu croire y croire. Mais non. Il s'était trop adouci, il s'était laissé avoir, quel idiot!

Il renvoya sa tête en arrière, frappant le mur rudement, de nombreuses fois, jusqu'à en avoir la vue troublée. Puis il se pencha un peu et hurla silencieusement, ses poings martelant le sol au rythme des battements de son coeur. Le sang coula de plus belle.

En lui, le feu reprenait, se ravivait. Il se ressaisissait petit à petit. Son visage bientôt ne trahit plus le tumulte de ses sentiments intérieurs. Ses yeux reprirent leur détachement habituel. Il semblait calme à nouveau.

Kristal ayant laissé la porte ouverte il hurla:

-
Nyaria! NYARIA!!

Nul doute que le cri arriverait, même étouffé, jusqu'au salon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nyaria
Corsaire en Herbe
avatar

Nombre de messages : 373
Age : 39
Date d'inscription : 14/07/2008

MessageSujet: Re: Un matin comme tous les autres.. enfin peut être pas.   Mer 4 Fév - 12:25

Elle ne vit pas tout de suite le verre glisser entre les mains du loups, et lorsqu'il lui échappa, elle voulu le rattraper... mais trop tard. Il lui échappa aussi du bout des doigts. Elle soupira et dit pour elle-même.

- Décidément...

Elle allait se diriger vers la cuisine pour chercher de quoi ramasser les débris, mais Lulu fut plus rapide qu'elle. Elle voyait bien son désarroi et préféra le laisser seul pour le moment.
Elle regarda ses mains qui n'avaient pu rattraper le verre et les vit bien noircies. Elle se tourna doucement alors vers l'atre, désirant aussi un peu de temps de reflexion sans pour autant ignorer la présence de Skuleth. Elle y avait placé une bassine d'eau chaude plus tôt dans la matinée afin de pouvoir manipuler la terre et se laver la main par la suite sans salir ses écrits et sans avoir à déranger Marc à tout bout de champs.
Accroupie, elle se laissa de nouveau envahir par ses pensées. Il n'était pas évident d'absorber les émotions profondes des autres loups et louves. Même sans être réellement les siennes, elle se les appropriait malgré tout et devait lutter contre le malaise qui restait présent et soujacent.
Elle était en train d'utiliser une petite brosse en crin pour retirer les dernières traces de terre, quand elle entendit des bruits venant de l'escalier du sous-sol. Elle se releva immédiatement et vit émerger lentement Kristal. Elle se dirigea alors vers elle et lui prit doucement le mains. Elle chuchottait presque.


- Comment vas tu....?

Elle vit alors les larmes que cette dernière n'avait pu retenir, et lui adressa un petit sourire désolé et compatissant.
C'est à ce moment là qu'elle entendit l'appel de Luun plus bas. Surprise, une pointe d'inquiétude perça dans ses yeux alors qu'elle regardait vers le bas des escaliers. Elle retourna vers Kristal et lui dit doucement.


- Excuse moi, je vais voir ce qu'il se passe. Je reviens.

Elle lui serra une dernière fois les mains et descendit les escaliers du sous-sol.
Arrivée dans la salle, elle dû s'habituer à la pénombre, découvrant les dégâts des lieux, et se dirigea rapidement vers Luun. S'accroupissant face à lui, elle le regarda, commençant seulement à prendre conscience des blessures qu'il s'était infligé.


- ooohh... Luun... Qu'as tu fais...

Sa voix était inquiéte et triste, sans aucun reproche cependant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luun
Loup blanc
avatar

Nombre de messages : 3311
Localisation : Perdu au sein des ombres
Date d'inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Un matin comme tous les autres.. enfin peut être pas.   Mer 4 Fév - 12:57

La lumière était chiche dans la salle d'arme, aucune bougie allumée, les seuls rayons matinaux pénétrant par deux fenêtres au ras des pavés de la rue, plus des meurtrières qu'autre chose. Pourtant même dans cette faible luminosité, il était aisé de voir la chair sanguinolente de ses mains, parcourue d'éclats de bois en de maints endroits.

Ses yeux fixèrent Nyaria, et tout ce qu'elle put y lire furent une détermination sans faille ainsi qu'une rage impressionnante, mais maîtrisée.

-Débrouille toi comme tu veux, fais ce qu'il faut, mais je veux que demain ces mains soient opérationnelles pour abattre des hommes. Tu m'as compris?

Son ton était de glace, comme un feu trop fort, amenant le fer à virer au blanc. C'était comme si rien ne s'était passé. Ou pis, comme si cela n'avait fait que le renfermer un peu plus. Ses yeux étaient plus bestiaux qu'humain. Cela en devenait presque effrayant. Même pour ceux qui avaient l'habitude de sa compagnie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nyaria
Corsaire en Herbe
avatar

Nombre de messages : 373
Age : 39
Date d'inscription : 14/07/2008

MessageSujet: Re: Un matin comme tous les autres.. enfin peut être pas.   Mer 4 Fév - 14:21

Elle soutint son regard quelques instants, comme essayant de comprendre, de percer ce masque impénétrable, de voir ce qui se cachait derrière ces émotions brutes. Elle ne savait si elle devait être effrayée ou non, elle aurait dû probablement... Mais ce qu'elle avait vu un peu plus tôt lui disait tellement de choses différentes.
Finalement, elle prit délicatement les mains de Luun et les regarda avec attention, les retournant, secouant la tête de dépit
.

- Je ne suis pas une magicienne Luun... mais je vais m'en occuper...

Elle prit quelques secondes de réflexion, et regarda vers la porte. Le faire remonter et affronter les autres n'était pas une bonne idée. Ils seraient plus tranquille en bas. Elle avait besoin de ses affaires, d'eau chaude et de lumière. Elle prit alors une profonde inspiration et dit finalement, d'une voix très calme et assurée.

- Reste là, je vais chercher de quoi te soigner.

Elle reposa les mains meurtries sur les genoux de Luun et se leva. Elle monta les escaliers assez rapidement, et quelque soient les personnes qu'elle rencontrerait, ne s'arrêtera point. Son expression était relativement neutre, déjà en train de réfléchir à ce qu'elle pouvait faire de mieux pour lui. Il était clair pour ceux qui la croiserait qu'elle ne désirait être interrompu.
Elle se dirigea dans un premier temps vers sa table. Elle rangea le petit pot de grès et la sacoche de cuir qu'elle avait préparé un peu plus tôt dans sa grande besace maintenant vidée de ses lourds pots de terre. Elle dégagea également l'ensemble des feuilles et autres végétaux qui était sur le grand tissu pour récupérer ce dernier et le fourer dans le sac.
Le mettant en bandoulière, elle partit ensuite dans la cuisine et prit quelques linges propres ainsi qu'un récipient évasé. Elle demanda à Marc de faire bouillir de l'eau et de lui en apporter au moins deux brocs au sous-sol quand ils seraient prêt. Puis en ressortant, elle prit une lampe tempête qui était posée sur le bord du comptoir. Ainsi équipée, elle s'apprétait à redescendre vers les sous-sols.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kristal
Pirate Reconnu
avatar

Nombre de messages : 913
Age : 46
Localisation : 91
Date d'inscription : 01/09/2007

MessageSujet: Re: Un matin comme tous les autres.. enfin peut être pas.   Mer 4 Fév - 16:05

Nyaria était juste à côté d'elle quand elle entendit le hurlement de Luun, elle ne sursauta pas, fermant juste les yeux, lasse et résignée.

Nyaria, avant d'aller le voir, promet moi de prendre soin de lui et de veiller sur lui. J'aimerai également que tu me tiennes au courant de son état de santé régulièrement. Sache que tu ne me dérangeras jamais et que je me rendrais disponible à chaque fois que tu me le demanderas.

Va vite maintenant, il t'attend.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nyaria
Corsaire en Herbe
avatar

Nombre de messages : 373
Age : 39
Date d'inscription : 14/07/2008

MessageSujet: Re: Un matin comme tous les autres.. enfin peut être pas.   Mer 4 Fév - 16:25

Avant de descendre la première fois, elle avait acquiescé à la demande de Kristal, lui adressant un léger sourire apaisant.

- Rassure-toi, je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour l'aider, tu as ma parole. Pour le reste, nous nous reverrons, ne t'en fait pas.

Elle lui avait adressé un nouveau sourire avant de descendre dans la pénombre des sous-sol.
Lors de sa remonté quelques instants après, elle ne s'arrêtera cependant pas, afférée à rassembler rapidement ce dont elle a besoin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luun
Loup blanc
avatar

Nombre de messages : 3311
Localisation : Perdu au sein des ombres
Date d'inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Un matin comme tous les autres.. enfin peut être pas.   Mer 4 Fév - 18:45

Luun attendait, les derniers moments passés tournant en boucle dans son esprit. Comme mille et unes piqûres brûlantes, s'enfonçant à chaque fois un peu plus dans la chair rougie de son coeur. Chaque battement était une larme qu'il ne pleurait pas, chaque respiration un cri qu'il ne hurlait pas. Il était là, toujours, alors que tant d'autres déjà étaient morts.

Il porta ses mains à sa bouche, et à coups de dent rageur il arracha les morceaux de bois qui entaillaient ses paumes et ses doigts. Les échardes étaient comme un poison qu'il aspirait avant de recracher. Un poison que pourtant il se serait injecté avec plaisir. Mais un poison toutefois, et qui avait la facheuse manie de s'inoculer plus chez les autres que chez lui. Un poison d'amour qui donnait la mort.

Ceci fait il se radossa pleinement au mur, prenant de longues inspirations et plus de temps encore pour refouler l'air. Il sentait cett chaleur si particulière irrider dans ses mains. Il savait sans même avoir à regarder, que son corps déjà amorçait le processus de guérison. Il sourit un instant, un sourire pourtant bien sombre, au souvenir de celui à qui il devait ça.

Le sang s'était arrêté de couler, la chair perdait peu à peu sa couleur bleue, reprenant quelque forme plus humaine, naturelle. Et cela l'épuisait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nyaria
Corsaire en Herbe
avatar

Nombre de messages : 373
Age : 39
Date d'inscription : 14/07/2008

MessageSujet: Re: Un matin comme tous les autres.. enfin peut être pas.   Mer 4 Fév - 19:17

Nyaria réapparu rapidement dans la salle d'entrainement, portant sa grande sacoche en bandoulière, une lampe tempête dans l'autre.
Elle vint près de Luun et y déposa son sac. Prenant un petit tabouret rangé non loin le long du mur, elle le plaça près de lui pour y poser la lampe à bonne hauteur.
Elle s'installa en tailleur face à lui et commença à fouiller son sac pour en tirer un briquet à amadou. Elle agissait avec précision et rapidité, ne parlant pas, sachant pertinemment qu'il ne désirait pas s'exprimer, du moins, pour le moment.
Une fois la lumière arrivée et mise le plus fort possible, elle commença à inspecter les mains avec plus de précision. Ce qu'elle vit la désola au plus profond d'elle-même, mais elle ne laissa que peu paraitre ce sentiment. Elle n'était pas là pour le sermoner, oh non.
Elle parla d'une voix calme, plus pour exprimer son diagnostic à voix haute que pour attendre une quelconque réaction ou réponse.


- Voyons... La peau est en très mauvais état, déchirée à plusieurs endroits. Il va falloir nettoyer les plaies et vérifier ensuite si tu as des fractures ou non. J'en vois au moins une... nombreuses échardes... brulure. L'hémorragie semble s'être arrêtée, c'est déjà une bonne chose.

Elle regarda avec attention. Quelque chose semblait la perturber. Elle avait l'impression que l'état des chaires ne correspondaient point à ce qu'elles auraient dû être vu leur récent traumatisme. Portant son regard vers Luun, elle vit alors son état d'épuisement grandissant.
Nyaria fouilla alors dans son sac et en retira quelques feuilles séchées. Elle les présenta devant la bouche de Luun
.

- Tient, mache ces feuilles. Elles vont aider à calmer la douleur et favoriser la cicatrisation. Garde les en bouche pour permettre un effet sur le temps.

Elle prit également le grand tissu récupéré sur la table et le placa autour des épaule de Luun, toujours torse nu, pour le protégé du froid du mur et de l'état de choc que son corps devait accuser.
Elle prit ensuite sa petite sacoche de cuir, défit le noeud et déroula une large bande qui emprisonnait quelques outils médicaux.
Marc fit alors son arrivé et déposa deux cruches près d'elle. Elle le remercia d'un demi-sourire et versa la première dans le récipient qu'elle avait pris plus tôt. Un des linges qu'elle avait prit avec elle fut trempé et une fois la température supportable, elle commença à nettoyer les plaies, en silence, retirant terre, morceaux de bois et sangs qui génaient les soins.
Il allait falloir beaucoup de temps pour s'assurer que toutes les échardes soient enlevées et permettre une bonne médication, mais elle prendrait le temps qu'il faudra, bien décidée à faire au mieux pour le soigner.


Dernière édition par Nyaria le Mer 4 Fév - 21:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luun
Loup blanc
avatar

Nombre de messages : 3311
Localisation : Perdu au sein des ombres
Date d'inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Un matin comme tous les autres.. enfin peut être pas.   Mer 4 Fév - 20:00

Luun se laissait faire, silencieux. Il accepta sans broncher les feuilles et les mastiqua en regardant le plafond. Il avait accusé le contrecoup de la chute de sa rage, tout autant que le travail amorcé par son corps pour guérir. Mais surtout il était las, et dégoûté de lui-même.

Il sentait les mains de Nyaria parcourir les plaies, la douleur devenue une sourdine qu'il réussissait à laisser en bruit de fond. De fractures, il y en avait plutôt au moins trois. Index et majeurs avaient leur plus grande phalange brisée, même si uniquement celle du majeur était visible avec l'angle bien déformé de l'os. Et au milieu de la paume, quelque part, au moins un os avait lâché sous la pression exercée par les coups répétés.

Sa voix perça alors le lourd silence de la pièce, basse et froide:

-Je suis un monstre hein?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kristal
Pirate Reconnu
avatar

Nombre de messages : 913
Age : 46
Localisation : 91
Date d'inscription : 01/09/2007

MessageSujet: Re: Un matin comme tous les autres.. enfin peut être pas.   Mer 4 Fév - 20:51

Après le départ de Nyaria, Kristal s'apercut qu'Alex n'était plus dans la salle commune, elle savait très bien que si elle était déjà partie c'est qu'elle ne voulait ou ne pouvait pas en entendre plus. Elle aussi souffrait de son départ. Kristal ne s'inquiétait pas trop à son sujet, Will était là maintenant et prenait soin d'elle.
Lulu et Sku était arrivés en son absence. Vu leurs visages, ils devaient être au courant.
Elle alla d'abord à la rencontre de Lulu...

Lulu, ne dit rien s'il te plait, c'est déjà assez dure comme cela, souhaite moi juste plein de bonnes choses, je compte sur toi pour que la guilde reste soudée et faire en sorte qu'elle prospére. Tu en es le capitaine, tout ou presque repose sur toi.
Je ne regrette en rien ce que j'ai vécu ici que ce soit avec toi ou avec la meute, je te souhaite tout le bonheur que tu mérites avec Caro.

Puis Kristal interpella Sku
Mon petit Sku, continue à faire rire la meute, elle en aura bien besoin, tous ces moments passés avec vous vont me manquer, mais j'espère que la porte de la taverne me restera ouverte, ce serait un comble que ce ne soit pas le cas après qu'on est accueilli une pirate.

Et une dernière chose qui me tient vraiment à coeur, faites attention à Luun, au moins pendant quelques temps. Il vit très mal mon départ et je serais vraiment anéantie si il lui arrivait malheur.

Je vais vous laisser, Gahériet m'attend dehors.

Kristal les embrassa et ouvrit la porte de la taverne. Le vent frais de l'extérieur la saisit et les nerfs commencant à lacher, elle se mit à trembler. Elle vit Anne et Gahériet ensemble en train de discuter mais bizarrement ça ne lui faisait ni chaud ni froid.
Elle s'approcha et se blottit contre lui, Anne ou pas Anne, elle avait besoin de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anne Providence
Corsaire en Herbe
avatar

Nombre de messages : 396
Age : 44
Localisation : Là où ça fait mal !
Date d'inscription : 20/12/2008

MessageSujet: Re: Un matin comme tous les autres.. enfin peut être pas.   Mer 4 Fév - 21:56

Kristal sorti de l'antre des loups, sa figure n'était pas belle à voir. Avait-elle pu s'expliquer avec Luun ? Y avait-il quoi que se soit à expliquer ?

Impossible aussi de deviner si elle était contrarier de mes "surprendre " avec Gahériet dehors et sans témoin.

Par contre je réalisais que j'étais quasi désarmée en plein Port Louis à une heure matinale et sans trop de protections non plus.

Instinctivement ma main se porta à hauteur de ce qui aurait du être la garde de ma Destinée et elle n'y trouva rien....

Du panache que diable le mioche de gouverneur avait autorisé ma venue.

Quand Kristal se blottit contre Gahériet j'avais la réponse à l'une de mes questions :

Elle m'ignorait à moins qu'elle ne tienne à marquer son territoire à sa façon... Lever la patte sur les bottes de Gahériet aurait été bien moins élégant.

L'idée même me fit sourire, je le freinais aussitôt.

Que faire rentrer ou subir une écoerante scène de mamours entre les 2 Lyssois ?

J'avais certainement affronter bien pire que cela, quoi que.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nyaria
Corsaire en Herbe
avatar

Nombre de messages : 373
Age : 39
Date d'inscription : 14/07/2008

MessageSujet: Re: Un matin comme tous les autres.. enfin peut être pas.   Jeu 5 Fév - 0:15

Sans s'arrêter de nettoyer les plaies une à une, elle lui répondit simplement, d'une voix dans laquelle pointait de la douceur.

- Pourquoi cela ?

- Pour ce que je lui ai fait.

- Je ne sais pas, que lui as tu donc fait de si horrible.

-Tu es passée dans l'escalier, tu l'as donc bien vu.

- J'ai vu qu'elle tient énormément à toi et qu'elle s'inquiète infiniment. Tu représentes beaucoup pour elle, autant qu'elle compte pour toi.

- Et je l'ai toujours repoussée. Allant jusqu'à la faire pleurer.

- Et pourquoi cela ?

- Pour lui éviter pire que cela.

- Cela ne l'a pas empêché de s'attacher à toi, et à priori, toi à elle.

- C'est plutôt à cause de cela, que je l'ai repoussée.

- As tu... peur de t'attacher ?

- Non.

- Dit moi si je me trompe, mais j'ai l'impression que tu as peur que les gens qui sont proche de toi se détruisent à ton contact.

- Ou soient détruits.

- Soient détruit par quoi ?

- D'une manière ou d'une autre.

- Tu devrais faire plus confiance à ceux qui t'entourent. Ils sont fort, et te connaissent. Il y a ceux qui sentiront naturellement le "danger" et partiront d'eux-même. Et il y a ceux qui désirent rester malgré tout. On ne sait pas protéger les gens malgré eux s'ils n'en ont pas envie... tout comme ... je ne pourrai pas te protéger contre toi si tu ne me laisses pas faire...

- Peu m'importe. Tant qu'elle est en forme et heureuse avec Gahériet.

- Alors pour ta question, non, tu n'es pas un monstre. Ni à ses yeux, ni aux yeux des autres.

- Mmm.

- Et toi, te vois-tu comme un monstre ?

Il ne répondit pas. Elle leva les yeux vers lui, cherchant ses yeux. Il la regarda, son regard était animal. Elle le soutint quelques instants, comme essayant de décrypter ce qu'il renfermait.

- Je ne sais pas si tu en as conscience... Mais tu ne devrais pas essayer de t'auto-détruire comme tu le fais...

Il ne répondit pas plus mais regarda ailleurs. Elle reprit ses soins. Les plaies nettoyées, elle prit une pince dans sa trousse déroulée et commença à retirer une à une les échardes logées sous la peau. Elle garda quelque peu le silence, puis reprit sans s'arrêter d'opérer.

- Chez certaines personnes, plus elles sont repoussées, plus elles s'accrochent, surtout quand elles tiennent à celui ou celle qui les repousse.

Il soupira, conscient de cette éventualité. Elle esquissa un sourire à une pensée fugace.

- Et j'ai peur de t'annoncer que c'est notamment mon cas.

Elle leva un œil sur lui pour voir sa réaction. Il avait l'œil perdu dans le vide, et il ne réagit aucunement à sa phrase, il semblait ailleurs. Elle promenait ses doigts et sa main doucement sur celle de Luun, cherchant dans le toucher la confirmation de la présence ou non des échardes sous la peau. Elle observa de nouveau les plaies maintenant nettoyées, de nouveau ce petit air perplexe sur le visage.

- C'est étrange.... Aurais-tu déjà remarqué auparavant... des blessures qui cicatriseraient plus vite que la normale ?

Il souffla.

- Qu'entends tu par là ?

Elle regardait encore la main sous différents angles.

- Et bien... pour des plaies pareilles, lorsqu'elles viennent juste d'arriver, la peau est normalement plus blême, presque bleu... de même, j'aurais dit que vu leur ampleur, le sang aurait du continuer à couler plus abondamment... J'ai l'impression de soigner quelqu'un qui se serait blessé il y a un jour ou deux, pas moins d'une heure...

- Un jour peut être oui... Voire moins...

Elle le regarda.

- La capacité de ton corps à se régénérer est impressionnante malgré tout... et ta résistance à la douleur tout autant.

- Il suffit de cloîtrer son esprit pour cela. Il parlait de la douleur, c'était évident.

- Exercice dans lequel tu es passé Maître apparemment.

Cela avait été dit sans reproche ni moquerie.

- Je vais vérifier si tu as d'autres fractures que celle du majeur

Elle inspecta minutieusement chaque doigt. Arrivée à l'index de la main droite, elle fit une grimace.

- Celle la aussi est brisée...

- Oui, répondit-il simplement. Puis elle lui demanda en faisant le mouvement de même de son coté.

- J'ai besoin que tu ouvres et refermes ta main comme ceci plusieurs fois, doucement.

Il s'exécuta. L'un des doigts prenait un axe un peu différent des autres. elle vérifia une autre fois et annonça.

- Tu as un autre os cassé à l'intérieur de la main... mais bon, aux vues de l'état du mur et du mannequin cela aurait pu être pire. Vas-tu vraiment te battre dés demain ?

La gorge de Luun émit une sorte de rire coupé.

-Pas faux. Si je ne faisais pas attention à ma main je serai déjà en train.

Elle le regarda avec sérieux et détermination.

- Et si tu t'y risques demain, tu risques au mieux d'y laisser ton adresse à l'épée, au pire d'y laisser la vie.

Il la regarda avec des yeux qui montraient bien sa détermination.

- Et si tu t'en tenais à soigner ma main comme je te l'ai demandé?

Elle le regarda un instant avant de retourner fouiller dans son sac, sortant quelques pots, des feuilles, des bandages.

- Et que crois tu que je suis en train de faire ? Prendre le thé ? M'assurer que tes os se ressoudent correctement fait parti des soins je te signale.

-Tu as vu les plaies non? Alors fais moi confiance pour les fractures aussi.

Elle le regarda un peu de côté, un demi sourire sur les lèvres, et d'une voix à demi moqueuse, elle répondit simplement.

- Bien docteur Luun, j'ai toute confiance en vous.

- Bien.

Elle poursuivit alors les soins sans rien ajouter de plus, conservant cependant un léger sourire, comme si un poids lui avait été enlevé.


Dernière édition par Nyaria le Jeu 5 Fév - 11:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gaheriet
Moule avariée
avatar

Nombre de messages : 96
Date d'inscription : 12/10/2007

MessageSujet: Re: Un matin comme tous les autres.. enfin peut être pas.   Jeu 5 Fév - 0:46

Gahériet pris Kristal dans les bras et la sera bien fort contre lui, comme pour mieux la protéger.
Ils restèrent là un moment sans bouger, ne faisant plus qu'un comme si personne d'autre n'existait à ce moment là?
Puis, doucement Gahériet lui pris le menton et la força doucement à relever la tête et à le regarder droit dans les yeux. Puis la fixant d'un regard tendre :"


-Viens mon coeur, laisse faire le temps, toutes les blessures finissent par guérir.

Puis, doucement il retira sa cape et recouvrit Kristal tout en la serrant contre lui, et calmement commença à s'éloigner de la batisse des Loups. En passant près de Anne, il la regarda et lui fit un signe de la tête en guise d'au revoir.
Les deux corps finirent par s'éloigner de la batisse et à se mélanger à la population pour ne plus être visible....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lulu
L'Esclave de Skuleth
avatar

Nombre de messages : 1732
Localisation : Dans Ton C...
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Un matin comme tous les autres.. enfin peut être pas.   Jeu 5 Fév - 1:09

Alors qu'il venait de ramasser les débris et qu'il les avaient emmenés en cuisine pour les jeter, Lulu avait à peine eu le temps de revenir que Kristal surgissait du sous-sol. Au moment où elle se dirigeait vers lui, il avait pris une profonde inspiration pour se calmer et une fois qu'elle avait fini de parler, il lui avait répondu, un sourire sur le visage paraissant bien plus triste que celui qu'il aurait voulu afficher :

"Bien sûr que je ne te souhaite que des bonnes choses dans ta nouvelle maison. Ne t'en fais pas pour nous, ce n'est pas comme si nous nous faisions des adieux. Ce ne sont que des au revoirs. J'espère que tu t'entendras bien avec tous les Lyssois."

Lorsqu'elle avait demandé si elle pourrait revenir à la taverne plus tard, il lui répondit immédiatement :

"La porte te sera toujours ouverte, Kristal. Même si tu ne fais plus partie de la meute, nous te considèrerons toujours comme en faisant partie. Reviens nous voir lorsque tu le voudras, ce ne seront que des bras ouverts et prêts à t'accueillir que tu trouveras ici. Et je te souhaite moi aussi beaucoup de bonheur avec Gahériet."

Préférant garder le silence lorsqu'elle parla de Luun, lui-même étant inquiet de son état actuel, il avait profité qu'elle vienne l'embrasser pour la serrer affectueusement dans ses bras, le temps de lui murmurer à l'oreille :

"Même si tu entres au Lys, si tu as des problèmes et où que tu sois, n'hésite pas à me contacter et je viendrai aussi vite que possible pour t'aider ou te secourir...Et moi non plus, je ne regrette rien de ce que nous avons vécu ensemble."

Il l'avait enfin libérée de la douce étreinte et lui avait simplement fait un signe de la main lorsqu'elle était sortie pour retrouver son bien-aimé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nyaria
Corsaire en Herbe
avatar

Nombre de messages : 373
Age : 39
Date d'inscription : 14/07/2008

MessageSujet: Re: Un matin comme tous les autres.. enfin peut être pas.   Jeu 5 Fév - 1:11

Elle semblait avoir pas mal de bric à brac dans son sac, ne sortant apparemment pas tout, quelques pots et fioles de verre épais encore dedans, sans compter divers végétaux.
Les blessures des deux mains avaient été nettoyées et les échardes à priori toutes retirées. La main gauche était celle en meilleur état. Avec un peu d'attention elle guérirait assez vite. C'était la droite qui nécessitait le plus de soin.
Elle perdit pendant quelques minutes l'attention qu'elle portait à Luun. Prenant un petit pilon et mortier de pierre, elle mélangea quelques feuilles et plantes, les broyant et les réduisant en poussière avec une dextérité toute particulière. Elle y ajouta quelques gouttes d'une solution qui se trouvait dans une petite fiole au verre épais et fumé. Finalement, elle incorpora le tout à un onguent.
Sa préparation terminée, elle commença à la répartir en une couche assez épaisse sur les chaires à vif. La sensation était fraiche comparée à la chaleur de l'inflammation. Une assez forte odeur de plante se répandit dans la pièce, loin d'être désagréable soit dit en passant. Elle le fit sur les deux mains, laissant agir quelques minutes avant de commencer à les bander assez fortement sans pour autant couper la circulation du sang.

Pendant toutes ces manipulations, elle ne pipait mot, respectant le silence de Luun, et plongées dans ses propres pensées. Il semblait à la fois si fort et si vulnérable... un contraste tellement saisissant, et presque désorientant. Et pourtant... il s'était ouvert à elle. En surface très probablement, mais bien plus qu'elle n'aurait pu le croire venant de lui et aux vues de ses dernières expériences avec lui. Dans un sens, elle en était heureuse, s'accrochant à l'espoir qu'elle avait réussi à créer quelque chose. Mais triste également, car elle avait l'impression qu'il l'avait fait par dépit, car vraiment tombé bien profondément avec la nouvelle du départ de Kristal, et que cela avait été plus une nécessité qu'une réelle envie. Mais cela importait peu finalement. Elle était triste pour lui, mais aussi heureuse d'avoir pu être là dans un moment où il semblait en avoir eu besoin. Elle espérait sincèrement que ce ne serait pas un cas isolé, et qu'ils pourraient converser encore, le sachant maintenant capable du meilleur comme du pire.

C'est sur cette dernière réflexion qu'elle finit de bander les deux mains et qu'elle commença à s'occuper des fractures.


- Bon, je vais remettre en place les os. Serre bien les dents.

Prenant fermement le majeur, elle le replaça d'un geste franc, lui redonnant l'angle adéquat. L'opération était douloureuse, elle le savait.
Elle le banda ensuite, accolant la phalange solidement avec celle de l'annulaire. Elle fit ensuite de même avec l'index, n'hésitant pas à accomplir les gestes pénibles mais nécessaire à son bon rétablissement.
Les trois doigts maintenant liés ensemble, elle s'arrêta un instant pour lui expliquer la suite, le regardant avec insistance pour appuyer ses paroles.


- Ceci est le minimum que tu dois garder. Normalement, il faut trois semaines d'immobilisation. Vu ta régénération naturelle, il te faudra peut-être moi. C'est toi le chef. Je vais te poser une atèle pour l'os de la main. Je me doute bien que tu ne la garderas pas longtemps, mais j'insiste sur le fait que tu ne dois l'ôter qu'au dernier moment et la remettre dés que possible.

Tout en commençant à poser l'atèle qui allait lui immobiliser le poignet, la main et les premières phalanges, elle poursuivit ses recommandations.

- Je vais te refaire une préparation comme celle que je viens d'appliquer sur la peau. Elle devrait favoriser la cicatrisation des chaires tout en la gardant seine. Il faudrait que tu refasses le pansement chaque jour et bien vérifier qu'il n'y ait pas d'infection. Mais cela, tu connais. Je m'arrangerai pour repasser la semaine prochaine à l'antre et j'en laisserai un nouveau pot à Marc. Ce serait bien que tu viennes la chercher. Je vais aussi te laisser quelques feuilles. c'est principalement du noni. Elles t'aideront à diminuer l'inflammation et à favoriser la cicatrisation. Le mieux reste de les faire infuser, mais si tu ne sais pas avoir d'eau chaude, tu peux les mâchouiller comme celles que je t'ai donné tout à l'heure. En les gardant sur le coté de la bouche, leurs essences se diffuseront aussi dans ton corps.

Une main immobilisée et l'autre bandée, elle laissa échapper un certain soupire, se frottant les yeux du dos de la main, puis le regarda.

- Voila qui est fait. As-tu mal ailleurs ?


Dernière édition par Nyaria le Jeu 5 Fév - 11:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anne Providence
Corsaire en Herbe
avatar

Nombre de messages : 396
Age : 44
Localisation : Là où ça fait mal !
Date d'inscription : 20/12/2008

MessageSujet: Re: Un matin comme tous les autres.. enfin peut être pas.   Jeu 5 Fév - 1:18

D'une inclination de tête je saluais aussi le Capitaine du Lys. ce n'est pas encore cette fois que que nous aurions avec Kristal une discussion. J'aurais sans doute d'autres occasions de revenir à Port-Louis.

Gahériet et Kristal partis, je restais quelques secondes à savoir ce que je devais faire.

Ma présence en ville pouvait déjà paraître incongrue, mais le tout devenait de plus en plus risqué.

Discuter paisiblement avec une grande figure de la Nation de France pouvait m'assurer une certaine "protection" mais me trouvée seule et désarmée relevait de la folie. Tout le monde ne se tenait pas forcement au courant de la liste des invités du gouverneur, et mes exploits face à la flibuste n'avaient peut-être pas trouvés échos auprès des corsaire du Roy.

La seule chose sensée à faire était de rentrer dans l'antre.

Et après ? J'avais scrupule à récupérer mon équipement et repartir sans saluer Luun. Cependant les évènements ne permettaient plus un vsite de courtoisie où nous aurions parlé de la pluie et du beau temps sans se soucier du lendemain.

Avec désinvolture je rentrais dans l'antre, sans frapper et comme si j'étais chez moi. j'en avais franchis le seuil en sens inverse il y a moins d'une heure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luun
Loup blanc
avatar

Nombre de messages : 3311
Localisation : Perdu au sein des ombres
Date d'inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Un matin comme tous les autres.. enfin peut être pas.   Jeu 5 Fév - 11:30

Luun avait continué à se laisser faire, ayant pour seule réaction une légère crispation des muscles faciaux lors de la réduction des fractures. Il entendit ce que Nyaria lui dit, mais comme si cela venait de bien loin. Il regarda l'attèle. Nul doute qu'elle ne resterait pas aussi longtemps que prévu. Enfin, il verrait bien. La rouquine lui posa une nouvelle question, à laquelle elle attendait forcément une réponse.

Il se leva, faisant glisser son dos le long du mur pour ne pas s'aider de ses mains, laissant glisser la couverture au sol, puis commença à marcher vers la porte de sortie. En passant près de Nyaria il déposa doucement sa main gauche sur son épaule et lui dit:

-Non ça ira. Merci.Je monte me reposer dans ma chambre.

Et il reprit sa marche, un peu branlante, les épaules voûtées quelque peu, les jambes mal assurées. Dormir. Il ne pensait plus guère qu'à cela. Un sommeil de plomb, pour tout oublier. Et dire que nous étions encore la matinée. Et qu'à son début.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un matin comme tous les autres.. enfin peut être pas.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un matin comme tous les autres.. enfin peut être pas.
Revenir en haut 
Page 3 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» Un matin comme tout les autres [Tout les poufsouffles]
» Un matin comme les autres ? [Terminé]
» Waiting for the bus __ Amanda
» Léonor Fini
» Baptême d'une future vedette x) (Patte de Lion et Pelage roux plus tous les autres ^^)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Loups D'Azur :: Zone publique :: La taverne - Rire et boire.-
Sauter vers: